Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2010 5 27 /08 /août /2010 01:53

Cowboy-urbain
Je rentre sur Toulouse, un tantinet frustré après une soirée des plus agréables. Pas aussi bien que je l’aurais espéré, puisqu’il est 3 heures du mat et que je rentre au lieu de dormir sur place, alors je roule un peu vite.

C’est mon habitude, surtout la nuit. Dans le cas présent, un bon 30km/h de plus sur l’autoroute et l’instant qui nous intéresse, je devais bien être à 60/70 au lieu de 50. La route est calme, personne dans mon sens de circulation et quelques voitures dans l’autre.

Un rond point, un autre, un feu, ca s’enchaine. Les lampadaires distillent leur lumière jaune, me tenant réveillé. Un nouveau rond point, plus sombre celui-ci. Alors que je l’ai largement entamé et que je m’apprête à en sortir, je croise du coin de l’œil une lampe torche qui avance vers le milieu du rond point. Arrivant de ma gauche, de l’autre coté de la rue, je n’y prends pas cas.

Je comprends que c’est une erreur immédiatement. Dans mon retro, je vois la lumière faire demi-tour en courant, d’autres ombres se joignent à elle. Merde les flics !

Mon premier reflexe est d’accélérer, de les semer. Pas facile avec le vau qui me sert de voiture. Au feu suivant, la raison me revient. Je tourne à gauche et m’enfile dans le premier parking venu, je me plante en travers, éteint le contact et sort de mon véhicule.

Trois voitures, gyrophares allumés, me foncent dessus, avalent le trottoir et  s’arrête sèchement devant moi. 12 grands gaillards en uniforme s’extirpent en vitesse, armes aux poings et m’hurle de lâcher ce que j’ai dans les mains et de me plaquer contre mon véhicule.

Je dois avouer que j’ai eu peur, j’ai bégayé un  « cool les mecs, je suis un gentil », balbutié quelques explication sur le fait que je ne les avais pas vu, je lève machinalement les bras mais je tremble de tout mes membres. Ils auraient criés « Haut les mains, c’est un hold-up », qu’ils ne m’auraient pas fait plus peur.

Je lâche mes clés au milieu du toit de ma voiture et me pose face à mon coffre. Deux coups de pieds pour m’écarter les jambes, un mec me plaque plus fort contre la voiture, écarte mes mains bien à plat. Tout en me maintenait dans cette position, il commence a me fouiller, des pieds à la tête et une nouvelle fois dans l’autre sens. Un autre me demande ce que je fiche ici, d’où je viens, ou je vais pendant un troisième fouille déjà mon véhicule.

J’arrive à dire que je rentre d’un petit diner en tête à tête, que je rentre chez moi. Je tends les papiers que l’on me demande, je ne suis plus plaqué contre la voiture mais il y a toujours 4 mecs, l’arme à la main, qui ne me quitte pas du regard.

On m’amène de quoi souffler puisque j’ai avoué avoir bu deux verres de blancs en début de soirée. Zéro sur l’éthylotest, mais deux autres cowboy font le tour de ma pauvre caisse, posant leurs yeux en alternance sur moi, sur la voiture et sur mes papiers qu’ils ont à la main.

Ils reviennent alors que je m’excuse encore de ne pas les avoir vu au rond-point, s’apprêtent à me rendre mes papiers avec un « Et le contrôle technique ? ». Je réponds simplement que je m’en occupe à la fin du mois. « C’était mi juillet ! ». Je m’étonne, mais garde le silence. « Alors ce contrôle technique ? » Toujours le silence, juste un haussement d’épaule en le regardant dans les yeux (c’est lui qui à le rôle du méchant flic ce soir). Il me rend mes papiers avec un nouveau « Alors ce contrôle technique ? » Je promets de m’en occuper vite fait et je les vois tous repartir et monter dans leurs voitures…

Je veux juste dire merci à monsieur le président. Certes c’est super sympa de ne pas m’avoir fichu des amandes que je n’aurais jamais eu les moyens de payer, mais je saisis pourquoi la priorité des français est la sécurité. Je comprends qu’il faut une polices plus forte,  plus nombreuse et armée jusqu’aux dents pour nous rassurer…

C’est vrai, je n’ai jamais eu aussi peur de ma vie…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nadège 23/09/2010 09:17



C'est très con, j'ai honte : J'étais en train de doubler, je me suis rendue compte que je doublais des gendarmes, j'ai pris peur vu l'allure où j'allais, je me suis rabattue, du coup je leur
ai fait une queue de poisson. Ca leur a pas plu !! Ils ont allumé le giro et m'ont fait signe de me garer. J'ai eu droit à une bonne engueulade mais pas de contravention...



PpP 26/09/2010 22:02



A bravo !!!
Heureusement, comme beaucoup de femme, ton charme t'a sauvé de la contravention ;)



Nadou 30/08/2010 09:52



Purée il m'est arrivée la même histoire il y a à peu près un mois!!!
Etonnant !!! Mais t'as raison ça fait flipper :(



PpP 01/09/2010 02:37



T'avais fait quoi ? ^_^



La Marquise 29/08/2010 23:34



Fichtre quelle frayeur !!!Loulou n'était pas là ouf !



PpP 01/09/2010 02:36



Comme tu dis.



RdT 29/08/2010 17:17



C'est un poil effrayant ce que tu racontes... et en même temps, tellement peu étonnant ! Du chiffre, du chiffre, du chiffre !!!!



PpP 29/08/2010 18:06



C'est pas sur mon dos qu'ils auront fait du chiffre ;)



chris spé 27/08/2010 23:59



ces mecs jouent les cowboys avec toi alors qu'ils n'osent même pas se pointer dans certains quartiers! tu es resté cool et c'est la grande classe! qu'ils aillent se faire...



PpP 29/08/2010 18:05



Je ne suis pas sur que ce soit la grande classe d'avoir eu peur.
Après, je ne vois pas pourquoi ne pas rester cool, comme je leur ai dit, je suis un gentil ^_^



Qui ? Que ? Quoi ? Encore...

  • PpP
  • Toulousain d’adoption.
Homme à plein temps.
Papa tout autant.
De la crise d'ado à celle de la quarantaine, de la crise de nerfs à la crise de rire, ma vie dans tous ses états.
  • Toulousain d’adoption. Homme à plein temps. Papa tout autant. De la crise d'ado à celle de la quarantaine, de la crise de nerfs à la crise de rire, ma vie dans tous ses états.

Ma vie ici


Toulousain d’adoption.

Homme à plein temps.

Papa tout autant.

Pas facile de se décrire, de mettre un trait de caractère en avant plus qu’un autre. Ce lieu est pourtant une partie de mon univers aujourd’hui. Un espace de liberté ou je peux jeter mes pensées, mes problèmes, mes joies, des anecdotes plus ou moins drôle de ma vie, un lieu d’échange parfois

De la crise d'ado à celle de la quarantaine, de la crise de nerfs à la crise de rire, ma vie dans tous ses états.



Depuis le temps que je suis ici, j’ai croisé d’autres vies, d’autres univers.

Les Vieux Dossiers De Ma Vie

2,3 trucs encore

...............

Il y a personne(s) sur ce blog

...............

haut de page - accueil