Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2010 7 10 /10 /octobre /2010 15:26

Devant-le-juge
C’est le jour J. Il est neuf heures moins le quart quand nous arrivons devant le tribunal.

La maman est déjà là, avec sa fille. Notre fils lui saute dans les bras, je dois presque faire le forcing pour avoir une bise. Elle a peur et nous explique que « l’autre » ne va pas tarder, qu’il n’est pas au courant qu’on est convoqué aussi. Pour éviter les ennuis, je vais fumer ma cigarette en haut des marches.

Alors qu’elle passe le portique de sécurité, son homme arrive. Une poignée de main à mon fils, une autre pour moi et il passe à son tour. Nous les suivons de loin, histoire de ne pas être enfermé dans le même ascenseur, puis nous nous installons dans un coin éloigné de la salle d’attente.

Le juge arrive. Il prend directement le fiston avec lui dans le bureau pour un entretient en tête à tête d’une dizaine de minutes. Il ressort et nous convie, la maman et moi, à les rejoindre.

Quarante cinq minutes de confrontation. Les faits son là, posés sur les papiers que le juge à en main, énumérés juste avant par notre fils et par moi maintenant, confirmés à demi mots ou pleinement par la maman.

Le juge essais de la secouer, de lui faire comprendre qu’elle est ce que l’on appelle une femme battue, que ce n’est pas normale qu’il la frappe (en présence des enfants comme en dehors de leur présence), qu’elle doit se bouger pour ses gosses. Je le rejoins en expliquant que je ne comprends pas comment elle en est arrivée là, alors que pendant quatorze ans elle était mon garde du corps, capable de fiche son poing dans la gueule d’un rugbyman qui me cherchait des histoires (et en plein d’autres occasions).

Au cours de l’entretien, je ne cherche pas à l’enfoncer, mais je lui reproche sa situation. Le fait que l’on ne puisse plus communiquer alors qu’il le faut par rapport à l’enfant que nous avons en commun, le fait qu’on avais tout pour réussir une garde alternée que nous avions voulu tout les deux, le fait que ça bouffe ma vie personnelle et sentimentale. Elle ne nie rien, pleure parfois mais n’est pas prête à changer les choses… par peur, par faiblesse…

Aujourd’hui, elle s’inquiète des menaces de son mec, celles proférées juste avant le rendez-vous chez le juge, celles où il annonce qu’il va venir m’égorger si c’est à cause de moi qu’il est convoqué par la justice.

Le juge des enfants rappel qu’il n’est pas là pour juger de la situation de madame, mais juste de celle des enfants. Il estime que j’agis comme il faut en tant que père, me confirme que j’ai fais les bons choix. Il s’apprête à prendre une décision mais finalement se retient, il précise qu’il va mener plus loin ses investigation quant à la situation de madame mais me confirme oralement que la présence de notre fils n’est pas souhaitable chez elle (comme me l’avait déjà dit les assistantes sociales).

Notre fils, pour l’instant, pourra voir sa mère en dehors de chez elle, quelques heures et à condition qu’elle prenne contact avec moi de sa propre initiative. J’ai le droit de m’y opposer, que ce soit par peur pour la sécurité du fiston ou simplement parce que ça ce mets en travers de nos activités. Une décision viendra et légiféra la situation en attendant et en parallèle d’une autre décision, celle du juge des affaires familiale que j’ai saisi de mon coté.

L’audience fini, le juge nous a libéré mon fils et moi pour entendre la maman et son mec dans l’autre affaire, celle concernant leur fille

C’était il y a une bonne semaine et pas de nouvelle… ni du juge (ça ce n’est pas grave), ni de la maman…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Qui ? Que ? Quoi ? Encore...

  • PpP
  • Toulousain d’adoption.
Homme à plein temps.
Papa tout autant.
De la crise d'ado à celle de la quarantaine, de la crise de nerfs à la crise de rire, ma vie dans tous ses états.
  • Toulousain d’adoption. Homme à plein temps. Papa tout autant. De la crise d'ado à celle de la quarantaine, de la crise de nerfs à la crise de rire, ma vie dans tous ses états.

Ma vie ici


Toulousain d’adoption.

Homme à plein temps.

Papa tout autant.

Pas facile de se décrire, de mettre un trait de caractère en avant plus qu’un autre. Ce lieu est pourtant une partie de mon univers aujourd’hui. Un espace de liberté ou je peux jeter mes pensées, mes problèmes, mes joies, des anecdotes plus ou moins drôle de ma vie, un lieu d’échange parfois

De la crise d'ado à celle de la quarantaine, de la crise de nerfs à la crise de rire, ma vie dans tous ses états.



Depuis le temps que je suis ici, j’ai croisé d’autres vies, d’autres univers.

Les Vieux Dossiers De Ma Vie

2,3 trucs encore

...............

Il y a personne(s) sur ce blog

...............

haut de page - accueil