Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 octobre 2010 5 08 /10 /octobre /2010 05:18

Une-vue-de-l-esprit
« Dix huit mois que j’attendais ça… »


Est-ce que c’est parce que je le pense tous les jours depuis ce fameux soir...

Est-ce que c’est parce que je l'ai pensé si fort ce soir...

... que je l’ai entendu ?

Repost 0
20 septembre 2010 1 20 /09 /septembre /2010 20:35

J'ai honte mais...
"PpP, faut que je te dise un truc ! J'ai honte mais je dois te le dire. Tu me promets de ne pas me juger ?"

Que répondre a ça alors qu'un sourire apparait déjà sur mes lèvres. Elle hésite, me demande encore de jurer de ne pas la juger et se lance même si je n'ai pas réussi à faire de promesse.

Je ne sais pas la tête que j'ai pu faire mais je n'ai pas ri. Un sourire peut-être mais jaune. En moi, c'est le coup de matraque, le ciel vient de me tomber sur la tête, l'évidence était donc évidente.

Ca me fait mal, déjà que je ne l'aime pas, là, j'ai envie de l'étriper, de le bouffer, d'en faire du hachis. Je me dis que ça va être très dur la prochaine fois ou je le verrai.

Des détails suivent et me font doucement sourire intérieurement, je n'aimerais pas entendre ça de moi, pourtant ça a bien du m’arriver aussi, et pourquoi pas avec la même personne que lui, mais ça ne me suffit pas pour être en paix.

Comme cela m'a été demandé, je ne juge pas. Ni à voix haute, ni intérieurement, je comprends trop bien le besoin que l'on peut ressentir à certain moments.

La chose qui m'a fait le plus mal, c'est de m'entendre dire "Tu lui dis pas que t'étais là ce soir, quand je lui ai répondu tout à l'heure, je ne lui ai pas dit... ".

Quoi ? Il est jaloux ? Et alors moi aussi et de toute façon on a rien fait de répréhensible... ou presque.

En écrivant ces mots aujourd'hui, la boule au ventre me tord. Je ne sais pas ce qu'est la situation depuis, je ne chercherais pas à en savoir plus, mais au fond de moi j'espère que ce n'était qu'une histoire d'un soir.

Connaissant les deux, surtout la miss, j'ai quand même peur d'un certain attachement se soit installer... Je suis la preuve vivante qu'elle est difficile à oublier...

Repost 0
8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 18:28

Mon-coeur-balance
Depuis deux ans, mon cœur balance entre deux femmes. Deux idéales qui représente bien les deux personnalités qui ce partage le PpP.

La jeune femme, super mignonne, manquant un peu d’assurance comme l’adulescent qui résiste en moi. C’est l’image du plaisir, d'une complicité incertaine, d'une peur de l'engagement et d’une certaine douceur, sans forcement se projeter précisément dans l’avenir. Bref, c’est recommencer sa vie autrement.

La mère, la maturité sans l’ennuie, avec l’assurance que la vie lui a apporté comme le père que je suis. C’est l’image de la complicité, d’un échange, de moment d’intimité fort dans une vie organisée. Bref, c’est continuer sa vie autrement.

J’ai finalement fait exploser tout ça, mettant une fin avec les deux mais les aimants toujours, sachant qu'il me sera difficile de me passer d'elles, surtout d'elle...
Un temps seul et me voilà à me dire qu’il faut que je passe à autre chose.

Par chance, adopteunmec est là…

Repost 0
4 septembre 2010 6 04 /09 /septembre /2010 16:35

Adopte-un-mec-6-mois-apres
Comme je le disais ici, pour conclure mon texte, par chance, adopteunmec est là.

Au cours d’un de mes moments « matage de profiles », une femme me fait remarquer que j’aurais pu m’arrêter plus longtemps sur le sien. Une correspondance se crée, une rencontre suit.

Deux restos avec ballade en ville, un petit déj en terrasse. Heureusement pour moi, elle veux gouter à la marchandise dès le second rendez-vous  et me saute au coup pour un échange de baisers. Ca démarre bien ! Oui mais presque 2 mois pour ça…

Un jour où elle doute, j’arrive à la convaincre de mon envie de la voir. En se traitant de folle, elle craque et m’invite à manger chez elle. Tremblant, j’y vais. Un petit vin blanc doux sur ton balcon, des baisers, un repas que je touche à peine, et encore des baisers.

Allongé dans un fauteuil, elle, lové sur moi, quelques idées me passent par la tête, vite refroidies par un « Je suis fatiguée, demain j’ai du boulot ». Les baisers continus, le message de la miss aussi, je n’ose pas insister et je m’échappe légèrement frustré. C'est mieux ainsi, je n'en ai pas si envie que ça, c'est plus par vengeance qu'autre chose si je voulais d'elle. Au fond de moi, il y a toujours cette autre...

C’était il y a quelques jours, depuis des appels, quelques heures de msn et une promesse de passer qu’elle n’a pas tenu. C’est aussi deux autre femmes qui ont pris contact avec moi sur le site, une que j’ai éconduis directement, une a qui j’ai répondu évasivement.

En fait, je me rends compte d’une chose en ce moment, je me gâche la vie avec une étique à la con. Sous prétexte que j’échange quelques sorties, je m’interdis tout autre rencontre pour finir avec personne.

Repost 0
2 septembre 2010 4 02 /09 /septembre /2010 05:57

Un-seul-etre-vous-manque
On est lundi, sept semaines que je n'ai pas mis les pieds au boulot, et ça ne me manquait pas vraiment.

Depuis hier, j'ai la boule au ventre. Pas facile d'être motive après autant de temps loin de mon poste, pas facile d'être enjoué quand on se demande à quelle sauce on va être mangé. Une seule chose est sur, c'est que je ne laisserai pas le temps à mon patron de dire plus que "Bonjour" avant de lui dire qu'il faut que je lui parle.

Au fond de moi, une petite voix me rappelle que ce n'est pas ça qui cloche le plus mais une petite phrase dite ce jour là.

Alors que j'arrive sur le parking, je remarque immédiatement cette voiture rouge, mon sang se fige. La confirmation de ce que je savais me saute au visage, « Miss BeauxYeuxMaisPasQueÇa » n'est plus là, remplacée par Miss PinUp.

Avec son cul rebondi accentué par des talons de 15 centimètres, ses seins charnus qu'elle cache à peine, sa crinière et tous les accessoires de l’aguicheuse de base, c’est sûr que comme tous les autres escargots mâles de la boite, je vais baver sur ses courbes à chacun de ses passages.

Mais le charme, la discrétion, la simplicité, la douceur, le sourire de celle que je passais des heures a regarder vont me manquer... me manque...

Comme je ne la vois plus ailleurs non plus, ca va être très dur.

Repost 0
29 août 2010 7 29 /08 /août /2010 10:29

Appel-en-terrasse
Lundi aprèm, à la terrasse d'un café avec le fiston, une sonnerie pas entendu depuis longtemps.

Je prends un soufflons, je sens sa colère, je sens de la tristesse. Pas facile de parler avec le gamin pendu à mes lèvres, pas facile de ne pas faire machine arrière, pas facile d'être celui que je ne suis pas.

Je me sens mal, je m'en veux, je m'inquiète des nouvelles que je ne peux même pas prendre.

Je m'en veux, je lui en veux et je suis toujours aussi clair... Non ?

Repost 0
24 août 2010 2 24 /08 /août /2010 16:07

Adopte-moi--2-mois-apres
Encore un vieux texte qui traine dans mes tiroirs depuis pas mal de temps et comme j'ai envie de faire revivre mon blog, je le mets en ligne.

 

Pas vraiment convainquant mon idée de me faire adopter.
Cela fait plus de deux mois que je me suis inscrit et je dois dire que je n'en fais pas grand chose.

Je n'ose toujours pas utiliser la fonction "envoyer un charme", pourtant le seul moyen qui peut me permettre de signifier, à une des charmantes femmes présentes sur le site, que je voudrais bien entrer en contacte.

Non, je me contente de faire le tour des profiles. Trop jeune, trop vieille, pas belle, trop grosse, trop bien, trop nul y'a pas de photo, je regarde, je fantasme mais c'est tout.

Je dois confesser que j'ai même payé... En effet, quelques personnes ont pris contacte avec moi, seulement le site n'est gratuit qu'entre 1h du mat et 18h. C'est con, mais c'est des heures où je dors, où je travail, bref où je ne suis pas disponible.

Même comme ça, je n'en profite toujours pas. Je ne réponds pas aux messages, je ne me lance pas.

Un jour pourtant, pour répondre à l'insistance d'une demoiselle, je clic sur répondre.
Une conversation distante s'installe pour finir sur la prise d'un rendez-vous autour d'un verre.

Pas fier le PpP mais il se lance. Whaou, charmante la demoiselle, bien mieux en vraie que sur sa photo. On s'installe, une table entre nous et deux heures a parler de tout. On se quitte, deux bises et rien de prévu pour la suite... Je pars dans mon coin quand je me rends compte que je n'ai même pas pris le numéro de téléphone de la belle.

En rentrant, je me connecte au site et laisse un petit message où je remercie la charmante demoiselle pour se moment et où je lui avoue être un très mauvais dragueur. La preuve, je n'ai même pas pris son numéro...
Je reçois un message en réponse, ou elle me confirme que oui je suis un mauvais dragueur voir même pas dragueur du tout...

Voilà ma première et dernière expérience en la matière. Mon abonnement va se finir doucement d'ici quelques semaines mais sans moi, je ne suis pas à ma place sur ce site non plus.

En résume et en un peu plus de deux mois, zéro contacts de mon fait, une dizaine de femmes qui m'ont envoyé des messages ou misent dans leurs paniers, deux échanges de messages avec deux femmes, une rencontre et la confirmation que je ne suis pas dragueur du tout...

Repost 0
27 juillet 2010 2 27 /07 /juillet /2010 18:18

Et-alors
Bon, il faut croire qu'en ce moment j'ai besoin de vider mon sac, car je reviens de plus en plus souvent sur mon blog.
En fait, ce texte n’est pas récent, les choses ont été mise au point depuis mais j’avais quand même envie de le faire paraitre.
Faut dire qu'elle ne m'aidait pas...

 

Depuis quelques semaines, c'est des texto presque tous les jours, et pas qu'un. C'est aussi du téléphone, on ne va pas dire des heures mais ça s'en approche. Elle stressait et j'étais un soutien "important"...

Hier soir, je reçois un message pour me remercier encore, me dire que sans moi elle n'y serait pas arrivée.
Personnellement, je n'ai pas le sentiment d'y être pour quoi que ce soit, et c'est ce que je me suis empressé de lui répondre.

Je ne sais pas pourquoi, peut-être les quelques San-Miguel que j'avais bu au retour du travail ou simplement un vrai élan du coeur, j'ai rajoute que j'étais juste le mec qui la bade depuis longtemps et qui profite de chaque instants passés avec elle.

A peine ce message envoyé, que je le regrettais déjà... Evidement pas de réponse, et pas de nouvelle de la soirée. Elle a autre chose à faire, un évènement a fêter et je ne fais pas partis des priorités...
Encore une fois, j'en viens à me dire que je ne suis qu'un pion dans sa vie, j'ai besoin de quelque chose, je t'appelle, j'ai besoin de rien, je t'appelle pas.

Ce matin, réveil très en retard. Il est 8h10 quand j'ouvre les yeux au lieu du 7h30 initialement prévu...
Le téléphone sonne, pas la peine de regarder qui c'est, je sais très bien pour qui j'ai mis cette sonnerie. Je suis mal réveillé, limite en colère, je ne décroche pas.
Je passe par la salle de bain en vitesse, juste un coup de brosse à dents, même pas de gel dans les cheveux.

Mais voila, le toutou amoureux de sa maîtresse, que je suis, ne résiste pas. Je sais très bien ce qu'elle veut et j'appelle.
"PpP, je suis à la bourre, tu peux passer me chercher ?..."
Et devinez quoi ? Oui, j'y suis allé.

Bêtise supplémentaire avant de partir, je jette un regard sur fesse de bouc et vois un message de ce type sur son profil à elle. Un message que j'aurais pu écrire, un message faisant passer ce que je pense, ce que je ressens. La colère qui s'étranglait en moi depuis le réveil, jaillit.

Nous voila dans ma voiture, elle souriante, moi beaucoup moins. Elle me dit être fatiguée bien que rentrée pas tard, et moi je balbutie un : " J'espère que ce que je t'ai écris hier ne t'as pas gêné ?..."
Elle me souffle un petit non en regardant ses chaussures puis le silence s'installe dans la voiture.

Putainnnnn !!!!! Pourquoi suis-je incapable de lui dire ce que je pense ? Même pendant la matinée ou elle me demande d'arrêter de faire la tronche puis pourquoi je la fait...

Pourquoi prend-elle une place si importante dans ma vie, au point que je n'arrive pas à vivre ce que j'ai à vivre avec d'autre, tellement j'ai envie de la retrouver elle ?

Pourquoi elle ne me jette pas une bonne fois pour toutes si je suis un boulet pour elle ?
Simplement parce qu'elle a trouvé la bonne pomme pour lui rendre tout les services possibles sur un simple battement de cil ?

Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi ? Grrrrrrrr

Repost 0
23 juillet 2010 5 23 /07 /juillet /2010 22:36

Tu-passes
Je ne fais pas mon caliméro, juste que je me rends compte de ça aujourd'hui :
Ce n’est pas drôle de ne pas comprendre les femmes, les signes, les mots, les situations...

Soit tu passes pour un boulet, plus ou moins lourd suivant ton niveau d’incompréhension du sexe opposé.

Soit tu passes simplement à côté, plus ou moins vite suivant ton niveau de peur du sexe opposé.

A quoi ça sert toutes ses soirées filles si je n’y trouve même pas de bons conseils ?

Je veux un décodeur !!!

Repost 0
11 juillet 2010 7 11 /07 /juillet /2010 02:01

Soiree en tete a tete
Faut croire que j’ai eu ma réponse.

Je suis soulagé d’avoir osé.
La réponse n’était pas forcement celle que j’aurais aimé entendre et pas aussi affirmative qu’il aurait fallu pour que je ne la prenne dans les dents.
Je vais essayer d’avancer, mais je sais qu’au fond de moi  mes sentiments n’ont pas changés…

Surtout après une soirée juste tous les deux…

 

 

 

Mon enfant nue sur les galets
Le vent dans tes cheveux défaits
Comme un printemps sur mon trajet
Un diamant tombé d'un coffret
Seule la lumière pourrait
Défaire nos repères secrets
Où mes doigts pris sur tes poignets
Je t'aimais, je t'aime et je t'aimerai
Et quoique tu fasses
L'amour est partout où tu regardes
Dans les moindres recoins de l'espace
Dans le moindre rêve où tu t'attardes
L'amour comme s'il en pleuvait
Nu sur les galets

Le ciel prétend qu'il te connaît
Il est si beau c'est sûrement vrai
Lui qui ne s'approche jamais
Je l'ai vu pris dans tes filets
Le monde a tellement de regrets
Tellement de choses qu'on promet
Une seule pour laquelle je suis fait
Je t'aimais, je t'aime et je t'aimerai
Et quoique tu fasses
L'amour est partout où tu regardes
Dans les moindres recoins de l'espace
Dans le moindre rêve où tu t'attardes
L'amour comme s'il en pleuvait
Nu sur les galets

On s'envolera du même quai
Les yeux dans les mêmes reflets
Pour cette vie et celle d'après
Tu seras mon unique projet
Je m'en irai poser tes portraits
À tous les plafonds de tous les palais
Sur tous les murs que je trouverai
Et juste en dessous, j'écrirai
Que seule la lumière pourrait...
Et mes doigts pris sur tes poignets
Je t'aimais, je t'aime et je t'aimerai

Repost 0

Qui ? Que ? Quoi ? Encore...

  • PpP
  • Toulousain d’adoption.
Homme à plein temps.
Papa tout autant.
De la crise d'ado à celle de la quarantaine, de la crise de nerfs à la crise de rire, ma vie dans tous ses états.
  • Toulousain d’adoption. Homme à plein temps. Papa tout autant. De la crise d'ado à celle de la quarantaine, de la crise de nerfs à la crise de rire, ma vie dans tous ses états.

Ma vie ici


Toulousain d’adoption.

Homme à plein temps.

Papa tout autant.

Pas facile de se décrire, de mettre un trait de caractère en avant plus qu’un autre. Ce lieu est pourtant une partie de mon univers aujourd’hui. Un espace de liberté ou je peux jeter mes pensées, mes problèmes, mes joies, des anecdotes plus ou moins drôle de ma vie, un lieu d’échange parfois

De la crise d'ado à celle de la quarantaine, de la crise de nerfs à la crise de rire, ma vie dans tous ses états.



Depuis le temps que je suis ici, j’ai croisé d’autres vies, d’autres univers.

Les Vieux Dossiers De Ma Vie

2,3 trucs encore

...............

Il y a personne(s) sur ce blog

...............

haut de page - accueil