Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 août 2010 4 05 /08 /août /2010 18:00

Jusqu-ouSoirée tv tranquillement chez moi. Séries en série,  j’ai déjà vu la plus part des épisodes mais je scotche. Les pubs s’enchainent aussi. Une d’elle m’interpelle, pourtant, j’ai déjà du la voir plus d’une fois.

Des années que l’on voit des hommes se raser. Des années que l’on voit des femmes se raser ou s’épiler. Avec le temps, la longueur des poils c’est raccourcie, puis l’épilation c’est étendue de plus en plus (vous pouvez me croire, j’ai vu plus d’un film dans ma vie), d’abord les femmes puis les hommes.

Cet état de fait est « normé » avec la communication qui en est faite. L’épilation féminine, présenté entre le fromage et le dessert juste après le journal de 20h, parait une évidence aujourd’hui. Je ne suis pas forcement un adepte de la totale, préférant plutôt un joli dessin, mais je n’imagine plus une femme autrement.

Alors quoi penser ce cette pub que je viens de voir ? Je ne souffre pas d’une pilosité très prononcé. Jusqu'à présent, mon rasoir n’a jamais vu que mon visage.

J’ai acheté mon premier rasoir à 18 ans, pour faire comme les autres mecs de l’internat, mais je n’en avais pas vraiment besoin. Aujourd’hui encore, un coup de rasoir tous les deux jours me suffit pour être bien rasé. Le reste de mon corps, c’est trois poils qui se battent en duel sur ma poitrine, à peine plus sur et sous les bras. Jambes et maillot, ça ce tient (intéressant ce que j’écris !!?)

Je ne sais pas si c’est parce que je suis un mec basic, mais je n’ai jamais songé à me prendre pour un mouton et à donner ma laine pour faire des pulls.

Il y a finalement assez peu de temps, le sujet à été abordé. Dans un de nos moments à deux, j’ai laissé les ciseaux chatouiller mes aisselles. J’ai lutté autant que j’ai pu, mais j’ai finalement  cédé. Put..n, ça pique pendant combien de temps !?! Je suis content de ne pas avoir cédé pour une autre zone. J’ai renouvelé l’expérience, seul maitre des ciseaux, juste pour éclaircir… ici et là… Dommage elle n’aura jamais vu le résultat de ses idées.

Toujours est il que, devant cette pub, mon coté « Ours des Pyrénées » s’inquiète…

 

Et vous ? Un avis ?


Ci-dessous un petit échantillon proposé par le publiciste. Ils ne descendent pas trop bas mais j’imagine assez bien la suite à proposer… Pas vous ?

 


Jusque là, tout va très bien, on se sent déjà mieux

 


Là encore ça va, juste que j’imagine que je vais bosser si je me rase.

 


Un peu moins à l’aise maintenant. En même temps, chez moi, ça ne ce remarquerait même pas.

 


Plus du tout ? Heuuuu, je vais réfléchir… Et sur les bras ? Je les garde ?

 


Whaouuu. Ca s’arrête là… Ce n’est pas une mauvaise nouvelle… la suite c’est pour quand ? Non Non, je ne suis pas pressé…

Repost 0
2 août 2010 1 02 /08 /août /2010 18:00

Delire optique
J’ai une mutuelle !!!

Ca peut paraitre anodin comme affirmation, mais après 4 ans sans couverture complémentaire, c’est un luxe apaisant.  Six semaines que je ne suis plus vraiment en état, pour une fois, je me soigne.


Je suis aussi ce que l’on appelle un homme à lunettes.

Les bijoux, je n’en ai pas. Juste mon vieux diam’s, que je traine à l’oreille depuis plus de quinze ans. Par contre, j’ai quelques paires de lunettes. Une nécessité pour les accepter, un besoin de changer de tête, le plaisir de les associer à mon humeur ou à une fringue et la chance de ne pas avoir changé de vue depuis 7 ans.

Quand j’ai entendu la pub comme quoi je pouvais avoir deux paires supplémentaires pour un euro, je me suis précipité. Soucis, j’ai toujours acheté mes lunettes avec ma compagne et comme qui dirait : « je suis célibataire… rien, nada, que fifre… »

L’idée de génie vient quand j’invite mon frangin à venir me conseiller. L’idée m’amuse.
Je me dis que je vais, soit allé complètement à l’encontre de tout ce qu’il me dira, soit je vais me laisser embarquer par ses goûts de jeunes.
Amusant, lui aussi doit se trouver de nouvelles montures.

Arrivé à la porte de l’opticien, un flash. Les blanches, je les prends !!! Accueil du vendeur, les papiers, quelques explications quant à l’organisation du magasin et on le congédie le temps de jeter un coup d’œil.

Mais voilà, la folie des lunettes nous a pris. On a essayé presque toutes les lunettes du magasin, certaine plus d’une fois. Notre pauvre vendeur est revenu, plusieurs fois, à la charge. Chaque fois, il repartait voir ailleurs si on y était.

Un service avec le sourire pour accueillir les deux hurluberlus que l’on est.
Un frangin finalement pas forcement à l’aise avec ses lunettes qui s’oriente, au moins pour lui, vers du « classique / habituel ».
Un PpP qui n’a peur de rien ou presque quand il est question de lunette, du moins quand on lui donne un avis.

C’est 6 paires de lunettes à la sortie, avec un choix que personne n’aurait fait seul.

En échange d’une grosse monture, entièrement transparentes, pour le petit frère, je me suis laissé convaincre par une toute aussi grosse paire, cerclées noir, qui me mange la moitié du visage.

Mon coup de cœur, tout blanc (avec ma chemise blanche, c’est terrible), est jumelé à une paire identique pour mon frangin. Seule la couleur change. Il a opté pour le noir, plus classe seront lui, plus discret selon moi.

Un « Whaou ! Elle font sport » m’a convaincu sur le choix de ma dernière paire. Un « Ce look de blanleur avec ton short trop bas » a affirmé  le choix d’une paire de solaire pour le branleur de 19 printemps.  Cà me plait de faire sport, alors que je le suis si peu. Lui, aime cultiver son look d’intello décalé.


Vu qu’on me qualifie de collectionneur ...

Delire optique 00 Delire optique 01 Delire optique 02 Delire optique 03 Delire optique 04 Delire optique 05 Delire optique 06 Delire optique 07 Delire optique 08 Delire optique 09


... un avis sur ma collection ?

Repost 0
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 22:33


PpP d’hier et celui d’aujourd’hui ont changé sur bien des points et tant mieux.
Je le sais, même si je n’arrive pas toujours à mettre le doigt sur ces changements.

Il y en a un que j’ai quand même remarqué, c’est mon look. Je lute encore parfois pour ne pas régresser, mais je ne m’en sors pas trop mal.
J’ai relayé mes fringues grunge au secours populaire. Mes pulls, mes t-shirts, mes chemises ne  sont plus en XXL, mais deux ou trois tailles en dessous.

Je dois dire que j’ai été bien aidé depuis un peu plus d’un an, poussé à oser un peu plus, a accepter le mec qui se cacher derrière ses vêtements sans forme.

Je vais quand même lancer, ici, un mini-sondage. Personnellement, j’ai fait mon choix et ne le changerais pas. Mais vous, vous en pensez quoi ?
En plus, la question aurait pu être d'actualité aux vues de ce qui m'est arrivé cette semaine là...

Les dessous masculins qui vous correspondent, c’est :

  • Le slip kangourou.
  • Le caleçon de base
  • Le caleçon fantaisie
  • Le shorty ou le boxer de base.
  • Le shorty ou le boxer fantaisie
  • Le string éléphant.
Repost 0
17 décembre 2009 4 17 /12 /décembre /2009 12:21

Scrubs
Encore un vendredi soir trop tranquille chez moi ou je glande pendant que Zouzou dort impassible dans sa chambre.

Alors que je découvre qu’il existe un groupe faceprout « En manque d’affection », que je ne vais pas rejoindre.
Que je me demande pourquoi ne pas le rejoindre moi aussi.
Que je m’interroge sur l’envoi d’un texto ou d’un msn, qui serait plus explicite pour illustrer mon envie de partage.
Que j’attends cette réponse  (je ne peux pas la deviner et ne peux plus insister), qui permettrait de faire une pas de plus dans une direction ou une autre, je sors mon briquet, m’offre ce qu’il faut pour avoir le sourire facile et m’installe devant la TV.

Il est un peu plus de minuit et je rigole comme un benêt, seul devant des personnages extrêmement bavards, des intrigues abracadabrantes et parfois scabreuses, des cascades, et des scènes surréalistes. Une combinaison d'éléments comiques, satyrique et dramatiques dans laquelle je m’identifie parfois au personnage principal. Son incompétence notoire en matière de relations humaines me fait pleurer de rire… comme la mienne.

Un nouvel épisode et ces mots, écrit sur un blog aujourd’hui disparu, m’ont fait tilt : « Je t’appellerais de temps en temps pour que tu n’oublie pas de m’oublier ». 
Une phrase conne, incongru, malvenue et pourtant tellement vraie qu’il n’est pas difficile de ce retrouver dans le rôle de celui qui doit se faire oublier, comme dans celui qui doit oublier.

Mon actualité depuis quelques mois maintenant… et pour combien de temps ?...


Allez, un extrait vaux mieux qui des mots et surtout très significatif... mais c’est surtout plus drôle.

 

 

Repost 0
26 octobre 2009 1 26 /10 /octobre /2009 18:15

J’adore cette pub, elle est tellement vraie.

La frangine est forcement plus belle, plus intelligente, plus forte, plus tout… et interdit de dire ou penser le contraire.

 

Et si moi j’ai envie de penser le contraire ?

 

 

 

Repost 0
22 octobre 2009 4 22 /10 /octobre /2009 21:45

Mon blogNon je ne parle pas de mes lectures hautement culturelles d'adolescent (Playboy, Lui, Newlook, Penthouse, j'en passe et des meilleurs...), ni des superbes reportages sur les (voitures, les grands requins blancs et autres tatoos) qui étaient, bien entendu, les seules choses qui m'intéressaient dans ces magasines, Non je parle de l'apparence de mon blog, Ca ne change rien, ca ne changera rien au contenu, mais la forme est différente.

Depuis le temps que j’en parle, j’ai profité de ma petite coupure internet de 3 bonnes semaines (merci le neuf de sfr) pour regarder plus avant les CSS de mon blog.

Et voila un premier résultat.

  • J’ai essayé d’écrire un peu plus gros comme cela m’a été demandé une fois.
  • J’ai voulu des couleurs sombres mais chaudes à la fois, comme je ressens parfois ma vie.
  • J’ai cherché à recréer un petit espace qui ressemble à mes mots.

Bon, il y a des choses que je n’ai pas comprises et sur lesquelles je reviendrais plus tard. Il y a d’autres choses qui ne me plaisent pas complètement et que je changerais dès que possible. Et si un jour j’arrive au bout, que je suis content de moi (ce qui va être long),  j’essaierais de mettre 2 ou 3 habillages calqué sur le mien (dans différents coloris) à la disposition de tous le monde… mais on en est pas là.

Pour le moment, j’attends les critiques et la liste de tous les bugs rencontrés.

Repost 0
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 16:16

neuf box de sfrNon, je n’ai pas abandonné la blogosphère, même si je n’y ai pas traîné la souris depuis une quinzaine de jours.

Un petit mail en début de semaine m’a fait tilt. Je suis parti comme un voleur sans laisser d’adresse… Faut dire que je n’ai pas vraiment eu le choix, puisque c’est « SFR » qui m’a planté sans date de retour à la normale.

Plus d’Internet, plus de téléphone et plus de TV… Mais au final, on supporte plutôt bien la chose. Un seul regret, comme Zouzou, c’est de manquer les épisodes inédits de « Naruto shippunden » alors que ça commençait à bouger.

Je dois avouer aussi qu’en ce moment, je ne suis pas au meilleur de ma forme et ne pas lire chez les autres que tous va bien, ou lire que comme moi ça ne va pas, ne me manque pas. Je crois bien, même, que ça me fait du bien.

En attendant, je suis quand même régulièrement sur mon blog, mais sur le côté graphique, afin de changer le look de mes pages d’ici peu.
J’espère que je n’y aurais pas perdu tous mes lecteurs d’ici là…

Voilà, j’ai volé 5 minutes à mon patron pour écrire et poster cette bafouille en attendant de pouvoir le faire à nouveau de chez moi.

Repost 0
24 septembre 2009 4 24 /09 /septembre /2009 21:12

effacée
Silence :
Assez du vacarme de la vie, marre du bouquant qui gronde dans ma tête.

Amour : A revendre mais incapable d’en donner quand même.

Honnêteté : Ca existe ça ? Je doute même de moi sur le coup.

Sexe : Plus que jamais envie et besoin, peut être même plus que d’amour.

Mon fils : La seule chose pour laquelle je tiens. La seule chose à laquelle je tiens.

Stabilité : Ca ne ferait pas de mal parfois.

Changement : D’air, d’appartement, de peau, de vie.

Travail : Et si je profitais de mon poste pour refaire mon curriculum-vitae ?

Réflexion : Toujours et encore, faudrait vraiment passer à autre chose.

Oser : Ce mot qui illustre tant ce que j’aimerais faire.

Timidité : Elle ne bouffe, me frustre, m’empêche de m’épanouir.

Repost 0
22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 22:36

ToulouseCa y est ma semaine verte est finie, nous revoilà a Toulouse. Juste une pause le temps du week-end pour mon Zouzou qui repart passer une semaine à la méditerranée. Moi de mon coté je ne sais pas encore… Plusieurs choses en tête mais j’hésite.

Trop fatigué ce soir pour m’étendre sur cette semaine, j’en parlerais ici et là ou ailleurs plus tard.

Ah si, pour faire suis à ça, je dois avouer que…
… je pèle de partout.

Repost 0
10 août 2009 1 10 /08 /août /2009 01:51

statue homme qui pleureCa y est, la voiture est chargée. Finalement je l’aime bien ma 307, certes trop grande au quotidien, trop familiale et pas assez « célibataire » à mon gout, mais là le coffre est bien adapté pour un départ sans but précis.

Ma tête tourne à plein régime, je pense à elle, ainsi qu’à elle et aussi à elle. Elle qui m’a rayé de sa liste d’amis dans la quelle j’étais rentrée depuis peu de temps. Elle, de qui j’aurais aimé une réaction alors que je parts pour un moment. Elle qui m’a proposé de passé afin que nos enfants (qui s’adorent) se voient.

Sortie n°4, cette sortie que je connais si bien, très envie de la prendre plutôt que de continuer l’autoroute, surtout aujourd’hui. Mais non, l’objectif premier c’est lui, c’est mon fils que je n’ai que trop peu vu ces derniers temps.

Impossible de me trouver une radio, un cd, une musique qui me mette en condition. Je fais la route mais le sourire n’est pas sur mes lèvres. Super départ en vacances. Allez, du baume au cœur mon PpP.

La journée ce passe bien, les retrouvailles sont agréables, foot, batailles dans l’herbe (bonjours la couleur vert sur mon pantalon), rires, ça fait un bien fou…

Quelques texto, de la colère pour une phrase empreinte d’une jalousie mal placée puis sortie au resto. C’est très bon mais la discutions est trop sérieuse, si bien que mon Zouzou  verse des larmes. La serveuse gênée propose des mouchoirs qui seront refusés et la discution ce poursuit plus grave encore.

Plus tard pour inciter les enfants à la patience avant le dessert, des feutres sont posé sur la table. Gribouillage pour certain, illustration de la vie pour d’autre. On va payer, je fais demi-tour, déchire un bout de nappe et le range dans la poche arrière de mon jeans…

Les enfants partent au lit, c’est enfin le moment des parents. Je pars préparé les cafés, mais ne reviens pas… On m’appelle, on me cherche, je ne réponds pas, je me planque pour faire passer ma douleur, pour dissimuler ces larmes qui me collent aux joues.

La soirée est tranquille, surement un peu compromise, quelques cafés, quelques verres d’alcool bien nécessaire, la météo ce dégrade, voila le résumé d’un premier jour de vacance…

Repost 0

Qui ? Que ? Quoi ? Encore...

  • PpP
  • Toulousain d’adoption.
Homme à plein temps.
Papa tout autant.
De la crise d'ado à celle de la quarantaine, de la crise de nerfs à la crise de rire, ma vie dans tous ses états.
  • Toulousain d’adoption. Homme à plein temps. Papa tout autant. De la crise d'ado à celle de la quarantaine, de la crise de nerfs à la crise de rire, ma vie dans tous ses états.

Ma vie ici


Toulousain d’adoption.

Homme à plein temps.

Papa tout autant.

Pas facile de se décrire, de mettre un trait de caractère en avant plus qu’un autre. Ce lieu est pourtant une partie de mon univers aujourd’hui. Un espace de liberté ou je peux jeter mes pensées, mes problèmes, mes joies, des anecdotes plus ou moins drôle de ma vie, un lieu d’échange parfois

De la crise d'ado à celle de la quarantaine, de la crise de nerfs à la crise de rire, ma vie dans tous ses états.



Depuis le temps que je suis ici, j’ai croisé d’autres vies, d’autres univers.

Les Vieux Dossiers De Ma Vie

2,3 trucs encore

...............

Il y a personne(s) sur ce blog

...............

haut de page - accueil